Game Design Viral

Texte original « Viral Game Design » écrit par Teale Fristoe (Nothing Sacred Games) et publié sur League of Gamemakers.

Traduit par Xavier Lardy et publié avec l’aimable autorisation de l’auteur.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Les designers ont toutes sortes de raisons de faire des jeux. Certains ont des idées qu’ils ne peuvent simplement pas garder pour eux. Certains veulent faire quelque chose d’amusant avec leurs amis joueurs. Et certains veulent gagner un paquet d’argent (bonne chance avec ça).

Un de mes plus grands objectifs de design est de créer le plus de joie possible au monde. Cela signifie que le jeu doit créer de la joie chez les personnes qui y jouent, mais cela signifie aussi que plus de personnes jouent au jeu, mieux c’est. Cet objectif m’a fait réfléchir :

Quelle est la meilleure façon de répandre votre jeu ?

Aujourd’hui je discuterai une stratégie, qui est de rendre votre jeu viral. Les jeux viraux ont un peu de connotation négative à cause de la façon dont certains développeurs de jeux vidéos ont forcé leurs jeux sur Facebook et consorts. Mais j’utilise le mot viral dans un sens plus large ici. Par viral, je veux dire que lorsque le jeu est joué, il tend à perpétuer plus de parties à l’avenir. Je n’essaie pas manipuler qui que ce soit ou quoi que ce soit… je souhaite juste que mon jeu s’aide à se propager lui-même.

Avertissements

Cependant, avant que nous n’explorions ce qui rend un jeu viral, je souhaite dire que je ne fais aucune affirmation sur le fait que ces jeux soient meilleurs que les jeux qui ne tendent pas à se perpétuer eux-même. Il y a des bons jeux qui se propagent eux-même, et il y a de bons jeux qui ne le font pas. Si vous n’êtes pas intéressés par le fait de faire un jeu viral, c’est bien aussi, et je ne pense pas moins de votre jeu à cause de cela.

Je souhaite aussi dire que ce ne sont pas des règles strictes. Certains jeux qui ont toutes ces caractéristiques ne se propageront pas très loin, alors que d’autres sans aucune d’entre elles deviendront d’une manière ou d’une autre extrêmement populaires.

Avec cela hors de notre chemin, voyons certaines caractéristiques qui peuvent aider un jeu à devenir viral !

Rendez-le fun !

Commençons avec la caractéristique la plus importante : votre jeu doit être fun. Cet article n’est pas l’endroit pour apprendre comment rendre votre jeu fun… il y a des millions d’autres articles pour cela. Simplement, ne pensez pas que votre jeu deviendra populaire si les gens ne veulent pas y jouer en premier lieu.

Rendez-le accessible

La prochaine chose importante est d’abaisser la barrière à l’entrée de votre jeu. Si votre jeu ne peut seulement être apprécié (ou compris) par des joueurs de wargames vétérans, il ne se propagera pas très loin. Mais si n’importe qui peut comprendre comment y jouer (et plus important, commencer à s’amuser) en 5 minutes, votre réserve de joueurs est énorme, et il y a des chances raisonnables que des personnes qui voient votre jeu puissent être des futurs joueurs.

Créez une présence

Par cela j’entends que vous fassiez en sorte que votre jeu soit remarqué. Des belles illustrations qui frappent l’imagination sont importantes ici, mais en tant que designer, vous devriez penser plus grand. Dans un jeu comme Terror in Meeple City, les joueurs créent des structures élaborées à partir de carton et de bois, et ensuite les détruisent de façon spectaculaire pendant le déroulement de la partie. Dans le jeu Space Cadets, les joueurs réalisent frénétiquement des tâches qui demandent de la dextérité tout se en criant des instructions les uns aux autres. Et je n’ai pas besoin de vous parler de l’attention que le jeu Cards Againts Humanity provoque.

Ce que tous ces jeux réussissent bien est de se rendre visibles aux personnes en dehors du jeu, en créant un intérêt au-delà des joueurs immédiats. Si l’action principale de votre jeu advient dans la tête des joueurs, personne ne le remarquera, et les joueurs potentiels ne seront pas curieux. Même si votre jeu n’est pas aussi extrême que ceux listés au dessus, faire en sorte que vos joueurs parlent et rient peut faire la différence.

Autorisez un large nombre de joueurs

Permettre à de larges groupes de jouer à votre jeu l’aide de deux façons. En premier, cela signifie que n’importe qui peut être amené à jouer au moment où le jeu est mis en place, ce qui peut arriver si votre jeu crée une présence. Si votre jeu vous impose de refuser des joueurs, cela réduit ses chances de se propager.

En deuxième, les larges groupes tendent à être moins tendus. C’est un concept délicat, mais l’idée de base est que des groupes proches sont moins à-même de propager les jeux à d’autres groupes, comme ils jouent toujours les uns avec les autres. Si des membres de différents groupes sociaux jouent ensemble, ils peuvent amener le jeu à leurs groupes respectifs plus tard.

Gardez-le rapide

Un jeu rapide peut être joué de nombreuses fois de suite, ce qui est très bien s’il attire l’attention et peut supporter beaucoup de joueurs. Les gens qui sont curieux de l’excitation créée à la première partie peuvent immédiatement rejoindre le jeu lors de la seconde partie, en leur donnant l’opportunité de s’amuser eux aussi. Les jeux rapides tendent à être plus accessibles.

Conservez la neutralité de la langue

Les designers américains mettent souvent beaucoup de texte dans leurs jeux, probablement parce que beaucoup de célèbres jeux américains *kof* Magic *kof* ont beaucoup de texte. Mais si vous pouvez faire en sorte que votre jeu soit indépendant d’une langue, vous évitez des barrières artificielles créées par le fait d’avoir la connaissance requise d’une langue spécifique pour jouer au jeu. Cela permet aux personnes bilingues d’apprendre le jeu en anglais dans les conventions, et ensuite l’apprendre à leurs amis qui parlent espagnol, allemand, ou autre ! C’est juste une autre façon de rendre votre jeu plus accessible.

Rendez-le « meta »

Créez une raison pour que les gens parlent de votre jeu même lorsqu’ils ne jouent pas est un autre bon moyen de propager le jeu. Évidemment, créer de bonnes histoires et bonnes expériences est la façon la plus simple de faire cela. Mais une autre stratégie est de faire en sorte que le jeu soit trop grand pour qu’un seul joueur puisse le posséder entièrement. C’est une stratégie utilisée par de nombreux « gros » jeux, comme Warhammer. Aucun joueur ne peut posséder tout le jeu, alors pour faire l’expérience de l’ensemble, ils s’arrangent entre amis pour acheter des parties différentes ou nouvelles du jeu. Les échanges sont une autre bonne façon d’avoir des gens qui propagent le jeu même lorsqu’ils n’y jouent pas.

Faites-en une nouveauté

Si votre jeu est dérivé d’un autre, il sera toujours comparé à ce qui est venu avant lui, probablement de façon défavorable. Si vos voulez que les gens parlent à leurs amis de votre jeu, donnez-leur une raison de le faire. Donnez-leur une expérience qui ne correspond à aucune autre, et ils voudront la partager avec d’autres.

Aujourd’hui j’ai couvert un ensemble de pistes pour rendre votre jeu viral, certaines très générales, certaines très spécifiques. Mais je suis certain qu’il existe beaucoup, beaucoup d’autres manières. Qu’ai-je oublié ? Est-ce qu’il existe des jeux qui sont particulièrement doués pour se propager par eux-même ? Quelles stratégies utilisent-ils ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>