Comment publier son jeu sur Gamecrafter

Je viens juste de recevoir mon colis avec les exemplaires de Barbecue et le résultat est splendide !

Après avoir publié plusieurs jeux en utilisant les services the The Game Crafter (le premier Barbecue, Hantise devenu Phantom chez Ludonaute, Galipotes et le nouveau Barbecue) je partage avec vous quelques conseils et astuces pour tirer le meilleur parti de cet extraordinaire service en ligne.

Gamecrafter, c’est quoi ?

Le site The Game Crafter propose de fabriquer à l’unité ses propres jeux de société.

A l’origine, seuls quelques formats de cartes étaient disponibles, des boites très basiques et quelques composants usuels des jeux. Toutefois, le site se distinguait par la volonté d’animer la communauté des créateurs de jeux – du hobbyiste au petit éditeur – à travers un forum, des interviews, des concours, un chat, et aussi leur présence sur de nombreuses conventions et festivals aux Etats Unis.

Aujourd’hui, le site se présente d’abord comme un magasin en ligne, avec des nombreux jeux indépendants disponibles, de bonne qualité, classés en différentes catégories (Featured, What’s hot, Best Selling, Most Accolades, Staff Pick) et toujours comme un outil en ligne pour gérer ses projets éditoriaux ludiques.

La disponibilité en matériel a de son côté fait un bond quantique car presque tous les formats de cartes et plateaux sont disponibles et imprimables recto-verso, ainsi que de nombreux composants additionnels comme les figurines, les boites de jeu voire… des options pour créer aléatoirement des packs et boosters pour jeux de cartes à collectionner !

Et je pense à ce jour n’avoir exploré qu’une partie des possibilités offertes par le site !

Comment démarrer un projet de jeu ?

Créer un compte

Pour bénéficier du service de The Game Crafter, il faut d’abord créer un compte, qui est gratuit, et vous permet d’accéder à un espace de gestion de projets éditoriaux ludiques et de stockage en ligne privatif.

Créer un projet de jeu

Il est possible de créer autant de projets éditoriaux que souhaité sur la page « My Games ». Lorsque vous créez un projet de jeu, une page « magasin » est créée avec le nom du jeu – alors soyez prudent lors du choix du nom !

Par exemple, voici les pages magasin de :

Avant de télécharger vos éléments graphiques sur le serveur du site, il est préférable de procéder à une analyse des composants disponibles au regard du contenu nécessaire à votre jeu.

1. Vérification des éléments

Prenez d’abord la liste des éléments de votre jeu (en général dans la partie « Contenu » de vos règles) et consultez la section « Make Games / Getting Started » puis « Free templates » ; ensuite visitez chaque « Type of Templates » qui semble convenir à votre jeu. (La première fois cela peut prendre du temps).

Une fois que vous avez identifié les differents de formats, téléchargez les gabarits (templates) correspondants, qui sont fournis en plusieurs formats de fichiers comme Illustrator, Photoshop, PNG…

Par exemple :

  • pour Galipotes, j’ai utilisé des cartes au format Poker (2,5 x 3,5 pouces), une règle au format Letter imprimée recto verso, et une boite au format Poker pouvant contenir les cartes et la règle pliée en 4 ;
  • Pour Barbecue j’ai utilisé des cartes au format carré (3,5 x 3,5 pouces), un livret de 20 pages au format 3,5 x 5 pouces pour les règles, et une boite au format 5,5 x 3,5 pouces. Plus les jetons.

Soyez vigilant quand au format de la boite ! Lisez bien les dimensions intérieures et prévoyez suffisamment de place pour contenir tous les éléments, sans déformation !

2. Création des éléments du jeu

Une fois ceci fait, revenez sur « My Games » cliquez sur « Edit » dans la ligne de votre projet de jeu.

Dans la partie de gauche, dite « Components », pour chaque ligne correspondant à un élément de votre jeu, cliquez sur « Edit ». Une fois la page ouverte, créer autant d’entrées que nécessaire.

Le site vous propose en général tous les éléments disponibles correspondant au type choisi, et il suffit de sélectionner celui correspondant à vos besoins :

  • Si vous sélectionnez des éléments imprimables, comme des cartes, des plateaux, des livrets ; le site vous invite d’abord à choisir un format, et ensuite, à l’intérieur de ce format, à créer divers éléments cohérents ;
  • Si vous sélectionnez des pièces, comme des dés, des pions, des figurines, etc ; le site vous invite à les sélectionner dans une (gigantesque) liste, puis à en définir la quantité.

Par exemple :

  • pour Galipotes, j’ai crée 3 paquets de cartes (Galipote, Départ, Légende) car la fonction et le dos étaient différents, bien que le format soit similaire ;
  • pour Barbecue, j’ai créé 7 paquets de cartes (1 pour chaque joueur, et 1 pour le Barbecue) car la fonction est différente. J’ai sélectionné 2 gros jetons noirs en bois, et 8 billes en verre rouge.

Comment préparer le jeu ?

Préparer les éléments visuels

Armés des différents gabarits que vous avez téléchargés, vous pouvez maintenant préparer chaque élément à imprimer (cartes, plateaux, livrets, stickers, etc.) dans votre logiciel de création graphique ou traitement de texte favori.

(Cette phrase est bien trop courte pour rendre compte du travail que cela représente, en plus des playtests. Fort heureusement il existe des outils libres comme Inkscape, Gimp ou LibreOffice et des didacticiels en ligne pour créer tous les éléments à imprimer).

Plusieurs points de vigilance sont à considérer :

1. Marge d’impression

Les gabarits prévoient une marque (bleed) d’environ 1/8eme de pouce. C’est une pratique courante et nécessaire dans l’imprimerie, donc à prendre en compte pour la préparation des éléments pour Game Crafter – d’autant plus que l’imprimante peut dériver jusqu’à 1/16eme de pouce…

Ainsi, si vous avez créé un prototype pile poil au format désiré, et bien il faudra recréer chaque élément avec une marge de chaque côté et bien s’assurer que le contenu lisible est à l’intérieur des zones de sécurité (safe zone) !

2. Dimensions de l’image

Corollaire de la marge d’impression, lorsque vous créez une image, qu’elle soit vectorielle ou pixelisée, sachez que seule une image pixelisée pourra être téléchargée sur le serveur, et qu’elle devra être exactement aux dimensions demandées !

Par exemple, pour une carte au format Poker (2,5 x 3,5 pouces), en comptant la marge d’impression, les dimensions devront être exactement 825 x 1125 pixels. Pas un de plus, pas un de moins !

3. Colorimétrie

Une particularité du print-on-demand est que les imprimantes acceptent des fichiers au format RGB (qui correspondent à un affichage à l’écran) et devront convertir les couleurs au format CMYK (qui correspondent à l’impression à l’aide d’encres) – comme votre imprimante. Ainsi, les couleurs seront un peu plus saturées qu’à l’écran et les noirs un peu plus denses.

Un outil en ligne est fourni sous forme de filtre pour avoir une idée du rendu final après impression. Pensez simplement à désaturer un peu vos couleurs et déboucher un peu vos noirs pour avoir un bon résultat.

4. Formats de fichier

Ce point est juste un rappel, lorsque vous sélectionnez un format de fichier compressé, préférez le JEPG pour les photographies, et le PNG pour les illustrations (d’autant plus que le PNG peut gérer la transparence).

De même, pour les documents imprimés, comme les livrets, parfois le format PDF sera demandé, parfois une image au format PNG par page. Pour le PDF, prévoyez une mise en page légère, sans superposition, sinon vous serez contraint d’exporter vos pages en images PNG et les remonter dans un second PDF !

Comment finaliser le jeu ?

Télécharger le éléments visuels

1. Téléchargement

(Quelques semaines plus tard) Une fois que vous avez terminé de préparer les éléments à imprimer – ouvrez de nouveau la section « My Games / Votre Jeu / Edit » et le bouton « Edit » en face de chaque élément nécessitant une impression.

Comme vous avez déjà créé par avance les éléments vides, il est maintenant temps de les remplir ! Le processus est simple, cliquez sur « Add » si vous avez oublié un élément, puis « Edit ».

Le site vous propose alors de télécharger vos images fichier par fichier, ou plusieurs fichiers d’un coup, ainsi que remplacer un fichier existant – pratique !

Le point délicat ici est qu’il vous faut créer un sous-répertoire dans le répertoire racine de votre projet de jeu, sur le serveur. Par précaution, nommez simplement les répertoires de la même façon que les différents types d’éléments. Pour accéder à votre espace de stockage en ligne, cliquez sur « My Files » (accessible depuis le menu déroulant ou bien la barre de navigation).

Selon les éléments, les images à télécharger peuvent varier :

  • Pour les cartes, vous téléchargez d’abord le dos des cartes, puis dans le répertoire, vous créez une entrée pour chaque carte différente. Si vous avez plusieurs exemplaires d’une carte, il vous suffit d’en donner le compte.
  • Pour les livrets, soit vous téléchargez un fichier PDF, soit vous téléchargez toutes les pages les unes après les autres. Dans ce cas, donnez-leur un même nom avec le numéro de page en suffixe, le site saura les mettre dans l’ordre. Vérifiez bien que chaque image correspond à chaque page et qu’il n’y a pas de perte ou de doublons !
  • Pour les boites, téléchargez simplement la ou les images correspondant au coffre et au couvercle si nécessaire.
  • Pour les plateaux, je n’ai pas encore essayé, mais cela ne doit pas être insurmontable !

Une fois le fichier téléchargé, vous devrez confirmer que c’est bien le bon avant de continuer.

Attention ! Par défaut le projet de jeu a le statut non-publié (unpublished) activé donc vous pouvez télécharger vos éléments. Toutefois, dès que vous choisissez de publier votre jeu (published), une sécurité est en place et il est impossible de télécharger de nouveaux éléments. Vous devrez alors à nouveau dé-publier votre jeu temporairement pour faire la mise à jour.

2. Validation pour l’impression

Une fois que vous avez téléchargé tout ou partie de vos éléments visuels (il est possible de le faire en plusieurs fois), le site vous informe que vous n’avez pas encore validé (proof) qu’ils étaient corrects.

Pour chaque élément, cliquez sur le bouton « Proof » et attendez que l’image se charge. Le gabarit se met en surimpression et permet de vérifier que vous avez bien respecté les marges d’impression, intérieures et extérieures.

C’est lors du proofing que vous pouvez activer le filtre permettant d’avoir un aperçu du rendu à l’impression.

Une fois que vous avez validé chaque image (ou bien repéré des erreurs de maquettage) vous pouvez commander un ou plusieurs exemplaires de votre jeu, même si celui-ci n’est pas publié !

Comment publier son jeu ?

Si vous souhaitez publier votre jeu, il sera nécessaire de compléter sa description en allant dans la section « My Games / Votre jeu / Edit / Edit Details ».

De même, il sera nécessaire d’avoir au moins fait fabriqué une fois le jeu avant de pouvoir le publier. Cela permet de s’assurer qu’il n’y a pas d’erreur dans l’impression ou le choix des composants – en même temps que cela « filtre » les jeux mis en ligne sans tirage de test !

1. Déterminer un prix public

Vous n’avez pas entière liberté pour choisir votre prix public. Son montant devra de toute façon dépasser le coût de fabrication unitaire – qui reste élevé.

Ensuite, vous devrez savoir qu’en cas de vente, le bénéfice est réparti entre vous et The Game Crafter, selon une clef initiale de 70 / 30. Ainsi, pour 1 dollar de bénéfice, vous recevrez 70 cents, et The Game Crafter, 30 cents.

Toutefois, plus vous créez de jeux, en commandez ou des visiteurs l’achètent, plus vous gagnez des récompenses, notamment une qui améliore la clef de répartition en votre faveur pendant un an.

2. Détailler les informations basiques

Une fois votre prix déterminé, il vous faudra reporter les informations de votre jeu comme le le nom, la version, le nombre de joueurs, l’âge minimal, la durée, etc.

3. Présenter son jeu

En plus des informations basiques, le site vous permet de faire votre propre promotion avec une tag line, une description, les points forts du jeu ainsi que son classement thématique et mécanique (pour le magasin).

Ma seule recommandation ici est de rédiger en anglais !

4. Ajouter les éléments promotionnels nécessaires

Afin de pouvoir publier le jeu, le site requiert l’ajout de 3 éléments visuels qui sont :

  • Le « Shop Backdrop » qui est une grand image d’en-tête en fond. Elle servira à la fois à la page magasin, et si vous avez de la chance, sur la page d’accueil du site dans le slideshow ;
  • Le « Game Logo » qui est le logo du jeu, sur fond transparent. Il sera placé en surimpression de l’image d’en-tête sur la page magasin et le slideshow ;
  • Le « Shop Ad » qui est la petite vignette du jeu. Elle sera affichée dans le sélecteur de jeux, qui les trie par catégorie. Par exemple, Galipotes dans la catégorie Best Selling / Monsters.

5. Ajouter les éléments promotionnels optionnels

Afin de mettre en valeur votre jeu, il est fortement conseillé d’ajouter ces éléments complémentaires :

  • des « Actions Shots » qui sont simplement des photographies du jeu, que ce soit les éléments ou bien des photographies de parties en cours ;
  • des « Downloadables » qui sont usuellement les règles ou des extensions au format PDF ;
  • si vous avez eu des revues de votre jeu, le lien vers l’article. L’ajout de revues vous permet d’obtenir une « Accolade » qui s’affiche sur le bandeau promotionel du jeu.

Commander son jeu

Une fois que tous les éléments du jeu sont prêts à être imprimer (et que les pièces sont toujours disponibles en stock), vous pouvez ajouter votre jeu à votre panier soit par la page magasin, soit par la page d’édition du jeu.

La première bonne nouvelle, c’est qu’en tant que créateur du jeu, vous achetez vos copies un peu moins cher que le prix minimal proposé par le site.

La seconde bonne nouvelle, c’est que si vous commandez plusieurs exemplaires de votre jeu, selon des tranches prédéfinies (25, 50, 75, 100, etc), le prix unitaire du jeu baisse encore !

La troisième bonne nouvelle, c’est que vous pouvez choisir un destinataire pour votre ou vos exemplaires, différent de votre adresse. Ce qui est pratique pour la copie 0, les cafés jeux ou les blogs en Amérique du Nord !

Par contre, la mauvaise nouvelle pour nous autres français, c’est que les frais de port sont au minimum de 40 $ pour un exemplaire jeu, et fort heureusement juste un peu plus pour 25 exemplaires. Et autre douloureuse… la taxe douanière de 45 euros !

Une fois la commande passée, le site vous informe de son ajout à la file d’attente (queue). En général la file contient 150 à 200 commandes avant la vôtre et il faudra patienter 2 semaines environ pour que l’impression soit réalisée.

Une fois l’impression terminée et le jeu conditionné (sous blister), vous recevez un mail confirmant l’expédition avec un numéro de tracage. Là aussi il faudra patienter environ 2 semaines pour le recevoir chez vous pour pouvoir offrir fébrilement le colis et pleurer de bonheur !

Comment aller plus loin ?

Si vous avez réussi avec succès à publier un jeu qui tient compte des contraintes de fabrication du site, bravo !

Voici quelques pistes pour aller plus loin, dont certaines que j’explore en complément des tirages initiaux du jeu :

  • Traduire (plus que correctement) les règles du jeu en anglais, et proposer uniquement la version anglaise à l’achat sur la page magasin du jeu ;
  • Envoyer des exemplaires du jeu à des blogs américains partenaires du site, comme Father Geek, All Us Geeks, Dice Tower et j’en passe !
  • Participer à des concours de création organisés par le site ;
  • Co-designer un jeu avec un autre membre du site !

Limites du service

Bien que relevant quasiment du miracle, The Game Crafter ne fait pas tout et ne permet pas tout.

1. A vous de jouer…

Parmi les choses que vous devez prendre en charge de votre côté, il y a :

  • Toute la partie créative : créer le jeu, inventer ses mécaniques en adéquation avec son thème, le playtester encore et encore, réécrire de nombreuses fois les règles ;
  • Toute la partie éditoriale : faire de choix difficiles, concevoir l’ergonomie, travailler avec l’illustrateur, mettre en page les règles, tout vérifier, promouvoir le jeu auprès des blogs…

2. Ca aide un peu…

Parmi les choses que le site vous facilite un peu, il y a :

  • L’acquisition de « Crafter Points » au fur et à mesure des commandes de vos jeux, qui vous permettent d’être dépensés pour être mis en avant soit sur la page d’accueil du site, soit sur la page Facebook du site ;
  • L’entraide pour la relecture des règles en anglais via les membres actifs du site qui se retrouvent sur le forum (et qui sont presque tous anglophones).

3. Ca serait bien si…

Enfin, parmi les choses qui sont perfectibles voire souhaitables, il y aurait la possibilité de sélectionner la langue dans laquelle les règles seront imprimées, si elles sont disponibles en plusieurs langues !

Voilà ! Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire cet article et j’espère qu’il vous aidera à publier votre premier jeu sur The Game Crafter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>